[ Blok Not ] _.oO Kronik|Umeur|Ydés

Une pipe avec Laurent Gloaguen

Posted in ∞ - Toudoto, Ш - Sochol by [ Enikao ] on 17 septembre 2008

C’était ce soir le pot de départ du capitaine qui va retrouver caribous et cabanes, première occasion pour moi de rencontrer physiquement les blogueurs que je lis plus ou moins souvent. Atmosphère agréable et ouverte, échanges riches et rieurs, voilà ce que j’ai retenu, sans ordre ni priorité :

  • un peu de tout (politique, blogs, algorithmes…) avec Vicnent qui a une théorie intéressente sur la latéralité et la raison pour laquelle nous faisons souvent les mêmes fautes de frappe (d’où son pseudo)
  • le sourire et l’humour d’une flic qui m’a fait découvrir les insultariums
  • des considérations sur la normalité avec Laurent
  • l’absense remarquée de Narvic (hou !)
  • une discussion sur la question de l’anonymat et de la ligne éditoriale d’un blog avec Colin Ducasse
  • des conversations de WC et des essais de haïkus avec Jujupiter
  • des remarques a-serbes sur les Balkans partagées avec Autheuil
  • des interrogations collectives sur le visitorat et les classements de blogs avec Gonzague et Olivier
  • une info de premier ordre sur l’étrange mode du gilet jaune révélée par Maître Eolas
  • Denis qui avait la bonne idée d’improviser un badge
  • Laurent dont le chien a fait sensation
  • Tristan et son énorme logo Firefox
  • et peut-être encore quelques un(e)s que j’aurai oublié et auprès de qui je m’excuse.

Merci encore à toutes et à tous, c’était fort sympathique !

Et pour boucler avec mon titre, la preuve en image ci-dessous. Bon vent capitaine !

Facebook et la publicité : pour Mark Zuckerberg, la connaissance client ne vaut rien

Posted in ! - Boulchit, € - Ykonomix, ∞ - Toudoto by [ Enikao ] on 17 septembre 2008

La nouvelle version de Facebook vient d’arriver et perturbe les utilisateurs habituels, je ne dois pas être le seul. Reconnaissons un mérite à cette évolution : cela oblige à regarder à nouveau l’ensemble d’une page (l’eye-tracking a dû changer fortement). Applications dans une barre basse façon barre des tâches Microsoft (qui a dit webtop ?), notifications et messagerie instantannée à droite, gestion des éléments du profil par onglets (qui a dit Firefox ?).

Peut-être n’est-ce pas une grande nouveauté, mais la publicité contextuelle a connu un changement important à son tour, quittant la grande barre vide de gauche pour passer sur la droite. N’y voyons rien de politique, mais plutôt un changement qui suit le changement d’organisation « géographique » des pages. Il est également vrai que l’ascenseur d’un navigateur est situé à droite…

Deux symboles viennent d’apparaître sous la publicité : le pouce en haut ou en bas, qui ne permet pas de décider de la vie ou de la mort des publicitaires comme au temps où l’Empereur romain jugeait du sort des gladiateurs, ou encore d’être pris en stop par un croiseur interstellaire de passage, mais qui permet de « juger » une publicité et de donner son avis.

Tombant sur le superbe « Doublez Votre Drague » analysé avec humour chez Internet & Opinion(s), je décide de mettre à mort cette engeance et s’ouvre alors une fenêtre me demandant la raison de cet avis négatif. Les réponses possibles : trompeur, offensant, pornographique, inintéressant, inadéquat, répétitif ou autre (qui permet d’ajouter un commentaire écrit de son cru). Avant de valider ma réponse définitivement, j’essaie de voir les propositions en cas d’avis positif : intéressant, adéquat pour moi, offre valable, ou autre (avec champs libre comme ci-dessus).

Plus bas, un lien more ads permet de voir d’autres publicités qui « tournent » à l’instant T de manière aléatoire sur Facebook.

Après l’échec retentissant, suite au tollé des utilisateurs, de la tentative d’utilisation des données personnelles par Facebook pour afficher une publicité comportementale (projet Beacon, pour le coup bien grillé), à quoi s’attend Mark Zuckerberg ? Passons sur le côté pernicieux des réponses de type inadéquat / adéquat qui fournit de fait la réponse que recueillait Beacon de manière automatique. La participation volontaire et la contribution à l’amélioration de la publicité a besoin d’un facteur incitatif, même minime. Les systèmes d’enquête comme ToLuna ou Place des Opinions récompensent les contributions avec des points, convertibles in fine en menus cadeaux. Mais Facebook… n’offre rien en échange.

L’usage de cette plate-forme sociale est gratuit, il n’y a pas de service premium avec des avantages exclusifs dont l’utilisateur pourrait bénéficier en échange de sa participation, bref, « aidez-moi en échange de rien » entend-on en substance. Il ne s’agit pas d’un sondage d’opinion mais bel et bien de tirer parti de la connaissance de son client (utilisateur), ses motivations, ses envies pour en retirer des bénéfices en retour au taux de clic. Et cette démarche a un coût : le prix que l’on paye pour cette information. Il semble que pour le PDG de Facebook, cela ne vaut rien. Venant d’une société qui a vendu 1,6% de ses parts pour à peine 240 millons de dollars et dont le business model fondé sur la publicité est encore très incertain, c’est plutôt étonnant.

A lire également : une annalyse des opportunités autour des widget ads chez Fred Cavazza.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.