[ Blok Not ] _.oO Kronik|Umeur|Ydés

Bagdad café : la convivialité partagée avec le James Bond Français

Posted in ! - Boulchit, § - Midia, П - Politix, Δ - Nuz by [ Enikao ] on 29 mai 2008

Il y a sur le figaro.fr un beau portrait de Bernard Bajolet, actuel Ambassadeur de France en Algérie et pressenti pour prendre la tête de la coordination des services de renseignements (DST, DGSE, et DRM que l’on oublie souvent) à l’Elysée. Jusqu’à ce que je m’étouffe : effectivement, c’était trop beau.

C’est un portrait fouillé, particulièrement élogieux d’un homme perspicace, qui connait bien le monde arabe, parle l’arabe, comprend ce qui se trame au Proche et au Moyen-Orient. Avec force citations de collègues (forcément) anonymes à l’appui : un diplomate hors norme, un grand professionnel hyperefficace, très apprécié de la DST, qui a mouillé sa chemise… Car l’article détaille par le menu l’intelligence de cet homme qui aime le terrain, qui n’a pas sa langue dans sa poche et envoie bouler tour à tour Paul Bremer et Hussein de Jordanie, qui joue au polo avec le fils d’Hafez al-Assad, bref un vrai James Bond à la française (et pas vraiment OSS 117).

Il a même tellement la classe qu’on apprend tout au long de l’article : qu’il est énarque mais pas du genre mou-du-genou, qu’il a passé un an à Harvard mais qu’il critique le Pentagone, qu’il aime et élève des chevaux, qu’il possède un manoir, qu’il joue au tennis et… et… (suspense mesdemoiselles et mesdames) qu’il est célibataire. Le mélange presque parfait de l’intellect, du savoir-vivre et du baroudeur.

Ses réalisations ? Il aurait été au fait de la chasse aux criminels de guerre serbes et un peu aux côtés de la DST pour suivre la Syrie lors des attentats des années 80. Et puis il y a la crise des otages de Bagdad. Vous savez, les deux journalistes enlevés, les terroristes qui demandaient le retrait de la loi sur la laïcité contre leur libération, et puis Didier Julia et son équipe des Pieds Nickelés, avant une libération en douceur un 21 décembre, presque la veille des fêtes de Noël…

Un conte de fées auquel M. Bajolet n’est pas étranger. Attention les yeux, citation : Son courage dans l’affaire des journalistes détenus frappe les « gros bras » de la DGSE sur place. […] Le dos courbé sur son ordinateur sécurisé, le voici qui communique par e-mail avec les ravisseurs. Une première. Ah. Bon. Je me fiche un peu qu’il utilise son ordinateur courbé ou allongé, ou détendu. Et puis… un ambassadeur de France en Irak qui négocie la libération d’otages français en Irak, ça me semble tout simplement assez normal, un élément qui ne fait pas forcément partie du descriptif de poste mais qui tombe sous le sens. Là j’ai l’impression que le pauvre sue à grosses gouttes, que chaque touche peut lui péter à la figure, c’est Die Hard dans Outlook.

Alors pourquoi tant d’admiration et de brosse à reluire ? Ça parait tellement idyllique que je regarde le nom de l’auteur par curiosité : Georges Malbrunot. L’un des deux otages (l’autre était Christian Chesnot) fait le portrait de celui qui a probablement été son libérateur, si ce n’est un artisan central de l’opération. J’en reste à probablement parce qu’en la matière il n’y a que rarement de certitudes, même si le journaliste l’écrit en filigrane. Oh, je ne critique pas la toute légitime reconnaissance que Malbrunot peut avoir, c’est tout à fait compréhensible.

Mais ça n’a fait tiquer personne, au Figaro ? Et ailleurs ? Suis-je le seul à trouver ça étrange et pas très conforme à ce qu’on espère de chaque journaliste : l’impartialité ? Ou disons : l’absence de conflit d’intérêt. Puis-je décemment dire de mon sauveur que c’est un nul, un sale type ? Bien sûr que non, pas publiquement en tout cas. Quelle distance peut-il prendre ? Et cette façon très détachée de parler de l’affaire des otages alors qu’on est soi-même un personnage central car l’objet même de cette affaire, est-ce une façon de détourner l’attention ? Pourquoi ne pas avoir proposé ce portrait à quelqu’un d’autre, même si cet autre journaliste connaît moins bien le dossier à l’origine ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :