[ Blok Not ] _.oO Kronik|Umeur|Ydés

Eye on France : quand CNN veut connaître notre regard sur l’Hexagone

Posted in € - Ykonomix, § - Midia, П - Politix, Ш - Sochol by [ Enikao ] on 3 juin 2008

Le site de CNN propose à ceux qui le souhaitent de répondre à quelques questions sur la France. Côté calendrier, ça tombe bien : La France assure la présidence de l’Union Européenne, et Nicolas Sarkozy fête (enfin, pas sûr qu’il célèbre) sa première année à la tête de l’Etat. L’idée : faire un panorama de la perception du pays des 365 fromages, une photographie de l’opinion.

 

C’est par Internet & Opinion(s) que j’ai découvert l’opération. Leur exercice sur le sujet m’a d’ailleurs paru intéressant (interroger sur Yahoo Q/R), de même que leurs réponses et leurs analyses. Du coup, j’ai eu envie de répondre à mon tour aux 5 interrogations de CNN. Après tout, s’il suffit de prendre le micro…

1) Pensez-vous que la France ait changé d’image? Comment définiriez-vous ce nouveau visage ? S’agit-il pour vous d’un concept médiatique ou d’une réalité ?

La France change mais pas vraiment son image. C’est encore, hélas pour beaucoup, un pays de gens sales et désagréables qui râlent et font grève tous les deux jours, arrogants et nombrilistes. C’est le pays de la mode et du bien-vivre, du luxe et de la gastronomie, un pays qui travaille peu et part en vacances souvent, qui a le meilleur système de santé et une éducation de qualité, et le pays de la créativioté fiscale. Le pays des donneurs de leçon sur la scène internationale. Le pays des frivolités et polissonneries, du ménage à trois et des bons mots. Le pays de la culture subventionnée, le pays des musées, le pays du low-tech accolé aux petites gloires comme le TGV et Arianne. La création ? La recherche ? La crise sociale ? Ah bon ? 

Mes visites à l’étranger me confirment que le regard que l’on porte sur la France ne change pas. Les clichés demeurent, et cela probablement pour d’autres nations : Italie, Allemagne…  

 

2) Comment voyez-vous la France dans 10 ans ? Pensez-vous que le pays jouera un rôle prépondérant sur la scène internationale ou qu’il sera amené à s’effacer ?

Les évolutions démographiques vont être considérables. La jeune génération née dans les années 80 s’installe progessivement dans la société : marquée par le chômage, le sida, les divorces, toutes les formes d’exclusion (sociale, racisme…), un certain désenchantement vis-à-vis des décideurs, les violences urbaines, le terrorisme, mais aussi l’adoption rapide des NTIC, un certain engagement social, une quête de sens et de reconnaissance, du courage à revendre. La génération précédente a connu le plein emploi, les débats idéologiques, une certaine prospérité et des perspectives d’avenir, mais aussi la crainte de la guerre totale.

La confrontation de ceux qui savent qu’ils vivront probablement moins bien que leurs prédécesseurs, qui vont devoir payer leurs excès sans savoir quoi attendre de demain, avec les nombreux enfants du baby boom, qui veulent rester actifs à la retraite promet des changements de rapports sociaux intéressants, avec de nouveaux équilibres à trouver.

Quant à la scène internationale, le rôle de la France sera certainement moins important en raison de la prise de conscience de nouveaux acteurs régionaux et mondiaux : Allemagne, Japon, Inde, Chine, Brésil…

 

3) Pensez-vous que la culture française soit encore vivante et dynamique ? Certains commentateurs ont souligné récemment la mort de la culture Française, cela est-il justifié ?

Débat stérile : la culture comme d’autres phénomènes, évolue selon le principe vital. Nourriture, reproduction, excrétion, mort. Une certaine culture meurt, une autre recule, d’autres apparaissent et apparaîtront. Il n’y a pas que Saint-Laurent, Béjart, Boulez et Nouvel (pour ne prendre que quelques exemples).

 

4) Quels sont à vos yeux les Français les plus influents ?

La question est vaste et pas nécessairement bien posée. Si l’on pense “influent” au sens de qui influe, qui a un rôle important dans les choix, nous allons nous cantonner aux domaines politiques et économiques. Si on se demande qui va faire évoluer la France, alors la perspective change. Ce qui fait évoluer une société, comme n’importe quel système, ce sont les marges. Intelligentsia, nomenklatura, establishment, appelons les “influents” supposés comme on veut, ce ne sont pas eux qui vont faire évoluer la France parce qu’en général, il est plus rassurant de savoir que demain ressemblera beaucoup à aujourd’hui, c’est plus pratique pour plannifier ou établir une stratégie. Les iconoclastes et les trublions sont plus intéressants que les conservateurs. Et il existe des iconoclastes qui, parvenus à leurs fins, deviennent conservateurs. Sergei Brin et Larry Page seront-ils un jour des Bill Gates et Steve Ballmer ? Rendez-vous dans 10 ans…

 

5) Que signifie pour vous être Français ?

J’aime bien cette question, en particulier quand on voit pour la première fois un ministère dédié à l’identité nationale en France. Parce que la question n’appelle pas une réponse unique et simple. La France n’est pas un pays ethnique. Vieille nation, certes, qui a préféré le droit du sol au droit du sang. Mine de rien, cet élément change tout : la France est un perpétuel devenir, un brassage successif d’influences, son histoire au carrefour de cultures différentes (Italie, Allemagne, Espagne, Angleterre auparavant, aujourd’hui Méditerrannée et anciens pays colonisés) n’est que transformation.Langue, culture, terroir, attachement à des valeurs ? Mais mon camarade roumain qui maîtrise un niveau de langage supérieur au mien, qui cite Hugo dans le texte, qui s’est totalement approprié la tradition culinaire du Sud-Ouest et qui défend comme personne la laïcité et le tryptique républicain est alors français ? Oui. Mais pas plus que mon épicier, né à Oran, qui parle avec un accent incroyable, rève de revenir dans son Algérie natale mais ne peut pas, et qui connaît bien les habitudes de vie de ses clients.

L’identité est un empilement de strates parfois contradictoires, qui sont réordonnancées à la fois selon une stratégie personnelle (je ne suis pas la même personne devant une personne du sexe opposée, mon patron, mes enfants, ma famille, un collègue, un inconnu…) et selon les circonstances de notre rencontre (personelle, professionnelle, politique). Pour reprendre une image très web 2.0, on peut me coller plusieurs tags aujourd’hui, alors qu’auparavant il fallait me ranger dans des catégories rigides.

Je suis donc Français pour celui qui me reconnaît comme tel. Le reste n’est qu’administratif.

 

L’idée de participation ouverte me semble bonne, on peut voir d’ailleurs des photos avec des remarques de personnes supposées « influentes ». J’attends de voir s’il y aura une forme ou une autre de compte-rendu ou d’agrégation. Ou du moins un comparatif façon regards croisés des Français et des autres sur l’Hexagone.

 

 

Tagged with: , , ,

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. François Guillot said, on 3 juin 2008 at 9:33

    très intéressant… il serait utile que quelqu’un fasse une synthèse des différentes réponses sur les 5 questions (blogueurs interrogés directement par CNN, blogueurs reprenant le questionnaire, commentaires…).

  2. enikao said, on 4 juin 2008 at 12:12

    Volontaire, François ? :-D

    Je ne connais pas la taille de l’échantillon / panel, probablement faudrait-il demander à CNN ce qu’ils font de toutes les contributions qui leur parviennent.

    J’avoue que ça m’intéresse également.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :