[ Blok Not ] _.oO Kronik|Umeur|Ydés

L’effet papillon : de la sélection des billets

Posted in ! - Boulchit, ∞ - Toudoto by [ Enikao ] on 21 juin 2008

Overclocking, surbooking, surfchauffe, pléthore, foultitude, noyé sous la masse. Ou n’importe quel mot en -ing pour faire chic. Quand on a la capacité de concentration d’un papillon touche à tout curieux sous acide, qu’on est submergé par l’intérêt, qu’on fonctionne par étincelle qui signale l’embrasement cérébral jusqu’à explosion finale, tenir un blog c’est l’enfer.

La vie est alors rythmée par des oh t’as vu ça aussi c’est important faut absolument que j’en parle, et ça je dois aussi en faire un billet, et même le pire : attend je note je mets de côté. J’ai au bas mot 20 billets dont le sujet est de côté. Je stocke à l’envi, car je n’aime pas jeter. Pour l’instant, ça murit, mais ça risque de moisir. De l’envie frustrée je vais finir par passer au regret. D’une certaine façon, c’est un apprentissage de la sagesse et du recul. Arrêter de se mettre la pression. Est-ce une catastrophe si je ne parle pas du nouveau Firefox ? De la nouvelle tête de MySpace ? Et la génération W3, cette idée qui te trotte dans la tête, tu crois peut-être qu’elle va t’attendre ?

Bon, les idées, on se calme. C’est pas que je ne vous aime pas mais je ne suis pas journaliste, je ne boucle pas, je n’ai pas d’obligation, vous avez beau vous agiter ça n’arrange rien à l’affaire à part engendrer une surconsommation de paracétamol, quelques sursauts (ah puis ça aussi, je l’avais mis de côté !). Il reste bien entendu les [Brik a Brak], défouloirs dominicaux en forme de fourre-tout. On ouvre la valve et le trop plein se dégonfle. Un peu. Sentiment d’inachevé.

Car pour bien faire il faudrait se documenter, trouver des références, prendre le temps de la réflexion si l’on veut apporter autre chose qu’une simple plume à un sujet déjà traité ailleurs. Et ça prend du temps, alors on fait au plus vite ou on laisse là, avec un note pour plus tard accolé devant qui ressemble à s’y méprendre à un post-it mal collé qui s’envolera à la première bise.

Alors je ne garde que l’idée qui aboutit le plus vite. Celle où tout me vient d’un coup, comme une révélation. Celle pour laquelle la maturation est idéale. Celle qui nécessite le moins de recherche car j’ai déjà les quelques références qu’il me faut pour traiter le sujet correctement ou avec suffisamment de malice pour que l’on ne détecte pas à première vu les failles. Travail de fainéant ?

Non, le temps a un effet qui n’est pas immédiat, que l’on appelle l’expérience, le flair. Parfois on commence une tâche et on sent que ça va bien se passer parce qu’on en a l’habitude. C’est exactement pareil pour mes billets. Je sens d’avance si ça va me prendre du temps, si je vais lutter pour leur trouver une bonne chute, si je vais perdre le fil de ma pensée en cours de route voire (oui, c’est incroyable mais vrai) si je vais changer d’avis avant le point final. Le temps stratifie nos savoirs et nos savoir-faire.

Pour mieux l’illustrer, je vais relater une petite histoire. Un jour, Pablo Picasso déjeûnait avec quelques amis dans un restaurant. Comme bien souvent, il gribouille sur la nappe en papier. Le serveur repère ça bien vite, et demande au moment de l’addition si Picasso peut le lui signer. Picasso répond : si je signe, je rachète le restaurant avec mon dessin. Le serveur, un peu décontenancé, lui dit que ça fait beaucoup pour un dessin fait en 3 minutes. Picasso rétorque : oui, mais j’ai mis 20 ans à le faire en 3 minutes.

Et pour conclure, je passe la parole à Eric Dupin qui détaille un peu sa réflexion en amont de la publication d’un billet. Pas mal, car lui semble avoir vraiment appris à prendre son temps, le bougre. Il faut dire qu’il a un peu plus de bouteille que moi, et qu’en plus il est désormais blogueur pro !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :