[ Blok Not ] _.oO Kronik|Umeur|Ydés

Mort d’une identité numérique : le cas Versac

Posted in ∞ - Toudoto, Ф - Nutek, Ш - Sochol by [ Enikao ] on 8 juillet 2008

Nicolas Vanbremeersch arrête son blog politique Versac. Il explique tout dans son dernier billet. Le blog a duré 5 ans, il a tout juste le temps de recevoir un blog d’Or Challenge, de lancer un concours de trolls et d’échanger (ahem) avec Jean-Michel Apathie avant de cesser. Je m’intéresse à la question de l’identité numérique. Quand on abandonne officiellement son blog, avec une date de fin bien marquée et non simplement en arrêtant de publier des billets, comment gère-t-on son identité numérique ?

Tumblr, Jaiku, Twitter, Pownce, Twitter, Friendfeed, que sais-je… Va-t-il abandonner toutes ces applications de réseau brutalement et donc perdre tout son réseau constitué dans le temps ? Ou bien progressivement ? Et éventuellement le reconstituer sous une autre identité numérique ? Ou encore va-t’il les conserver (Versac survivrait sur Twitter par exemple) ? 

Un cas d’école intéressant à suivre (presque) en direct : la mort d’une identité numérique. Et peut-être sa réincarnation, allez savoir.

 

MAJ : Nicolas (feu Versac) est face à une difficulté de taille. Sans plateforme de communication, il est difficile de répondre aux interprétations, jugements et opinions concernant l’arrêt de son blog. Le voilà donc en plein exercice d’équilibriste qui répond aux billets dans les commentaires. Une voix de l’au-delà, parole sans corps ?

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Nicolas said, on 8 juillet 2008 at 4:33

    En fait, je ne sais pas encore. D’abord, j’en ai pas dix mille, des identités numériques. Je n’abuse pas des comptes jaiku et autres saloperies. Et puis c’est surtout le blog, versac.net, qui m’ennuie. Pour l’instant, je continue sur twitter. Et je vais endosser plus de choses à mon nom propre, plus que sous pseudo.

    C’est un peu con, quand même. Des années à remplir le web de ce pseudo. Pour qu’il vous échappe. Ces derniers teps, mon effarrement aura grandi, quand je postais des commentaires sur des blogs divers, de lire des « waouh, regarde, y’a versac qui t’a répondu ! ». Un Nicolas est plus sobre ?

  2. enikao said, on 8 juillet 2008 at 4:47

    Si ça c’est pas de la réactivité :-)

    Je surinterprête peut-être, mais si le commentaire précédent était signé Versac, celui-ci est (déjà) signé Nicolas, une forme de deuil entamé ?

    Je comprends que c’est toute une époque, toute une identité sur le net qui se dissout. En tout cas celle portée par un blog devenu célèbre, connu (et reconnu). C’est certainement frustrant, d’autant que c’est une décision personnelle difficile je me doute. Ca me fait penser à une couverture de Charlie Hebdo qui fit scandale en son temps : le Prophète se lamentant à propos des terroriste qui tuent en son nom et qui disait : « C’est dur d’être aimé par des cons ! ». Et bien voilà, on ne choisit pas son public.

    L’image de Versac a dépassé celle de Nicolas.

    Va savoir, rien n’est inéluctable. Il existe un cas célèbre de résurrection (vraie ou fausse, là n’est pas mon propos). Il reste donc 2 jours :-)

  3. narvic said, on 8 juillet 2008 at 9:00

    @ Nicolas
    « Un Nicolas est plus sobre ? »

    Non. Il te faut un autre emblème, Nicolas. Préserve ton identité d’état civil, car celle-là est difficile à « brûler »… Et c’est plus intéressant, une identité en ligne qui peut être différente de toi et dont tu peux changer…

    Ça parait schizophrène, mais en réalité, c’est l’inverse qui l’est, et je suis sûr que c’est bien plus difficile à porter de « jouer » la même identité dans les deux mondes (comme Laurent). De toute façon, l’idée que se font les gens de toi à travers ce qu’ils perçoivent de toi, c’est quelqu’un d’autre, qui n’est pas toi, qui t’échappe et qui ne t’appartiens plus. Alors autant ne pas « importer » IRL les conséquences dommageables éventuelles… Non ?

    @ Enikao : j’aime bien ton idée de deuil. Nicolas n’est pas mort, mais c’est un véritable enterrement en ligne de Versac, avec son cortège de pleurs, avec pour certains une réelle vague de nostalgie…

  4. Versac, c’est fini « narvic's lab said, on 15 juillet 2010 at 1:50

    […] Il répond à lexpress.fr, commente sur Embruns (sous sa nouvelle identité : Nicolas), chez enikao, chez cratyle, ou dans Crise dans les […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :