[ Blok Not ] _.oO Kronik|Umeur|Ydés

JO : puisses-tu vivre en des temps intéressants !

Posted in # - Imedjiz, € - Ykonomix, § - Midia, Ф - Nutek by [ Enikao ] on 12 août 2008

Cette malédiction chinoise n’est qu’une entrée en matière concernant les médias et les nouvelles technologies, bien entendu. Il se joue à Pékin des choses étranges, mais surtout autour du globe et en lien étroit avec la quatrième dimension : le temps. Les nouvelles technologies de l’information bousculent les organisations de diffusion médiatiques de la grand messe aux anneaux, et si ce n’est qu’une vaguelette pour le moment, la déferlante se profile à l’horion 2012 à Londres.

Car c’est en fin de compte le business model des médias broadcast qui est peut-être en train de prendre des coups. Un formidable article du New York Times confirme certaines de mes intuitions. NBC avait payé la somme colossale de 894 millions de dollars au CIO pour obtenir les droits exclusifs de retransmission, somme que la chaîne comptait bien entendu rentabiliser avec la vente de contenu et d’espaces publicitaires.

A l’heure où les vidéos se postent sur YouTube en un rien de temps, où le décalage horaire n’est plus une barrière aux images car il suffit de suivre l’événement en ligne sur les sites web de chaînes situées dans le bon fuseau horaire, comment garantir son audience et donc les revenus associés ? 

Dès le début de la cérémonie d’ouverture, NBC a fait la chasse aux liens, Youtube aux vidéos publiées, mais la résistance s’est manifestement organisée et en particulier sur Twitter. Jeu du gendarme et du voleur, ou plutôt du douanier et des faussaires : les seconds ont toujours un temps d’avance.

Cela nous apprend que les amateurs de sport télévisé n’ont pas voulu attendre les retransmissions et que désormais ils peuvent choisir leur momentum. Ils voulaient du live et c’est aujourd’hui possible (enfin, presque du live comme nous l’apprend André Gunthert, merci Narvic pour ta vigilence sur les in-faux) . NBC avait choisi de rediffuser aux moments de fortes audiences (pas les heures de bureau) pour maximiser les revenus publicitaires, certains ont contourné. Car aujourd’hui on peut s’affranchir de contraintes matérielles autrefois incontournables. Enregistrement, catch-up TV, pourquoi rester coincé devant la petite lucarne ? Les images, c’est quand je veux, et où je veux.

Certes, en procédant ainsi je ne participe pas à la grande réunion autour du poste de télévision, mais là, hélas pour NBC, le décalage horaire était favorable et permettait d’assister à la cérémonie d’ouverture avant sa diffusion programmée. Je pers en simultanéité (vibrer ensembles) ce que je gagne en exclusivité (voir avant les autres). La télévision était un média broadcast qui rendait le spectateur passif, comme la radio coinçait l’auditeur à proximité d’un récepteur (qui peut être mobile, comme en voiture par exemple). Zorro est arrivé et il s’appelle podcast, vidcast, enregistreur numérique…

Les pratiques évoluent doucement et l’article indique que l’hémorragie de téléspectateurs fut probablement de faible amplitude. Ce type de recherche du contenu n’a pour le moment d’intérêt que pour les grands événements (et encore : pour l’Eurovision j’émets des doutes). Mais dans 4 ans ?

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. david said, on 14 août 2008 at 6:51

    Excellent billet, comme d’habitude.
    Juste un petit truc qui me chiffonne, quand on clique sur les liens, on quitte le site, c’est très enervant de devoir cliquer pour revenir en arrière. Il serait mieux que le lien ouvre une nouvelle page.
    Qu’en penses tu ?

  2. enikao said, on 14 août 2008 at 7:57

    Merci merci, c’est trop ;-)

    N’étant pas un pro de wordpress, je vais voir si je peux trifouiller dans la partie administration pour systématiser l’ouverture dans une nouvelle fenêtre.

  3. SullyL said, on 18 août 2008 at 12:29

    Toi, tu es allé te balader sur Indexed…
    Toujours l’art de la petite phrase qui fait mouche, aussi.
    Par rapport à la frange qui truande les retransmissions ‘officielles’ pour avoir l’exclu, je me demande s’il n’y aurait pas aussi une minorité rebelle qui s’intéresse à l’événement a posteriori. Quand toutes les photos & vidéos ont été prises, classées, notées, commentées, il est facile de faire son marché sans se fader trois heures insoutenables de Bilalian et Montfort réunis. Plutôt que d’attendre passivement l’événement, on va le chercher une bonne fois pour toutes après qu’il ait eu lieu… avec les anecdotes qui entre-temps s’y sont agrégées. Tu savais avant moi pour la médaille, mais ce que tu ne sais pas, c’est qu’en fait…
    Bon c’est juste une idée, mais les rebelles de la tyrannie du temps existent, j’y crois ! ^^

    A part ça pour l’ouverture des liens, je clique toujours ‘ouvrir sous’ pour éviter les surprises, mais du coup les snapshots sont une chienlit mémorable.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :