[ Blok Not ] _.oO Kronik|Umeur|Ydés

Tweest by Le Post = Livewire + Muckrack, des rivières de flux Twitter sélectionnés

Posted in ∞ - Toudoto, § - Midia, П - Politix by [ Enikao ] on 13 janvier 2010

Le Post et la Netscouade présenteront ce soir à la Cantine un outil pour suivre les personnalités politiques françaises sur Twitter en un lieu unique et effectuer des tris par parti : Tweest.

Autour de blogueurs (engagés en politique ou non) et journalistes, Nathalie Kosciusko-Morizet, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Sandrine Bélier, Alain Lambert, et Dominique Paillé, qui gazouillent à différents degrés, pourront découvrir la bête. Analyse écologique, que je complèterai avec les éléments qui seront donnés ce soir.

Côté pedigree, Tweest est à la croisée de deux outils qui existaient déjà ailleurs :

  • Muckrack, qui fut avant l’apparition des listes sur Twitter un des premiers sites organisant des flux de certaines personnes précises par catégorie dans une unique interface. Le tout premier concernait les journalistes, que l’on peut par exemple trier de différentes manières : par rédaction, ou par rubriques (monde, politique, économie…), ou ne faire ressortir que les gazouillis contenant une image, ou contenant un lien… Sawhorse Media, qui édite Muckrack, a transposé le concept à d’autres catégories comme les célébrités, les nouvelles technologies, la beauté, l’humour, le sport, la science… Avec l’apparition des listes est naturellement né Listorious. L’écosystème est au complet avec les Shorty Awards, où l’Académie du temps réel vient récompenser les meilleurs fournisseurs de contenus en 140 caractères dans différentes catégories.
  • Livewire, développé par Tweetminster et The Independent pour suivre l’actualité des parlementaires, membres du Gouvernement, personnalités et commentateurs politiques britanniques utilisant Twitter.

Dans le cas de Tweest, la dynamique est un peu différente des deux systèmes. D’abord l’outil est développé pour la rédaction d’un média, qui s’est montrée active sur Twitter et qui compte ainsi compléter son offre d’information à partir de / à propos de Twitter. On a ainsi naturellement l’intégration des courtes vidéos Twitt’heure dans la colonne de droite.

Côté fonctions vitales, comme pour ses lointains cousins d’outre-Manche ou d’outre-Atlantique, on peut en quelques clics depuis l’interface en ligne suivre un compte, ajouter un gazouillis en favori ou le retweeter si l’on s’est connecté à Twitter. On peut aussi choisir de suivre toute une rédaction ou tout un mouvement politique. Un très bon point : les visiteurs sont appelés à contribuer à enrichir la base en proposant des comptes, qui seront sans doute vérifiés avant d’être intégrés. La dynamique des chiffres est également utilisée : personnalités les plus suivies, messages les plus populaires (ajoutés en favoris), liens les plus partagés. Pour l’instant le volume n’est pas encore très significatif pour ces deux dernières catégories mais cela devrait progresser avec l’arrivée de nouveaux utilisateurs. Enfin, un système de filtres à cocher permet de limiter l’affichage pour ne conserver que ceux d’un ou plusieurs mouvements politiques, d’une ou plusieurs rédactions.

A qui et à quoi cela va-t-il servir ? Pour les politiques, certainement pas à débattre car la volière n’est pas un bon lieu pour ce type d’exercices comme l’Express en a fait l’expérience, et de toute façon les personnalités politiques s’interpellent et se parlent peu sur Twitter. De manière générale, elles suivent d’ailleurs rarement des personnalités politiques de partis adverses.

En revanche, il est certain que pour l’internaute qui n’est pas très familier de Twitter, ou qui n’a pas pris le temps de constituer une liste « politique », ou qui cherche à compléter ses listes, c’est un moyen pratique de trouver le flux de messages en un endroit unique. Et les 85 comptes politiques identifiés sont annoncés comme vérifiés, même s’ils ne sont pas des comptes certifiés par Twitter, ce qui permet de savoir qui suivre sans risque de se faire abuser par un faux compte (fake), qu’il soit drôle et facilement identifiable comme parodique, ou qu’il fasse l’objet d’une campagne avec des gazouillis crédibles dans un premier temps le temps d’obtenir des followers, puis de changer radicalement de discours comme par exemple le compte de Patrick Balkany.

La campagne des élections régionales 2010 va peut-être prendre un autre ton si davantage d’utilisateurs de Twitter, ou des personnes qui s’y mettent exprès pour cela, viennent interpeller directement les candidats. Répondront-ils aux questions (Nathalie Kosciusko-Morizet fait actuellement la sourde oreille aux questions la pressant de prendre position sur la LOPPSI, malgré une pétition en ligne) ? Seront-ils victimes de tweet clashes, vont-ils s’interpeller davantage publiquement (cas Anne Hidalgo / Valérie Pécresse) ? Vont-ils relayer, au-delà des classiques communiqués et agendas de leurs campagnes, d’autres actions ? Vont-ils retenir certaines propositions venue par la machine à gazouillis ? A suivre.

Pour les autres utilisateurs de Twitter, avancés ou débutants, journalistes ou non, Tweest me semble être un bon portail qui permet de centraliser les actualités de la volière, de découvrir des comptes, de se familiariser avec le flux. Twitter est un lieu où l’on peut resté immergé dans le flux, ou bien où l’on vient picorer de temps en temps, selon son envie et son besoin.

Ce qu’il manquerait pour faire mieux ? Peut-être des informations sur le moyen de publication, qui figurent dans l’interface web de Twitter : from Tweetdeck, from web, from Echofon… Car c’est aussi une information. Une personne qui utilise Echofon est sans doute en mobilité et ne répond pas nécessairement si elle éteint son application après avoir publié un message, par exemple. Et surtout, si la personne publie depuis Echofon mais utilise publiquement un Blackberry, il y a un lézard et cela signifie qu’à moins de disposer de deux mobiles, elle ne publie pas ses messages en personne (Echofon est uniquement disponible sur iPhone). Le système de recensement des liens les plus partagés est intéressant, il faudrait peut-être aussi le doubler d’une galerie de d’images diffusées sur Twitter, par exemple avec Twitpic ou YFrog. Il serait bien utile de pouvoir effectuer des filtres sur les journalistes non pas en fonction de la rédaction dans laquelle ils travaillent, mais des rubriques : économie, société, politique…

Ce qui manque vraiment ? On peut regretter l’absence de nombreux journalistes radio et télé, des journalistes de la presse spécialisée et en particulier dans l’informatique (01 Informatique : Pierre Tran, Anicet Mbida, Numérama : Guillaume Champeau pour n’en prendre que trois très actifs) à l’heure où l’on parle d’Hadopi et de la LOPPSI, de la presse entreprise, et surtout… régionale ! Surtout s’il s’agit de suivre les élections régionales elles aussi. Je n’en ai pas recensé beaucoup dans la PQR où les profils sont moins « personnels » et où l’on a plutôt des profils de titre, mais on trouvera des pistes chez PQR Mon Amour et bien sûr chez Sébastien Bailly de Paris Normandie. Grâce aux suggestions des visiteurs, ces oublis seront sans doute vite comblés.

Quelles seront les prochaines catégories ? S’il s’agit de faire un véritable observatoire des débats politiques de la volière comme l’annoncent Le Post et La Netscouade, une catégorie analystes / commentateurs / militants pourrait avoir du sens. Bien entendu, il est possible de suivre les traces de Sawhorse Media et d’embrayer sur d’autres catégories : technologie, ressources humaines, mode…

Je live-twitterai la présentation de ce soir, bien entendu, avec le hashtag #Tweest, et viendrait éventuellement corriger ou compléter ce billet par la suite. C’est aussi ça, la dynamique web : le processus permanent et la capacité à mettre à jour au fil de l’eau.

Pour aller plus loin, quelques billets qui semblent dater mais qui sont utiles pour comprendre la démarche et observer le chemin parcouru dans l’appropriation de Twitter et de ses usages par les politiques, et quelques liens utiles :

  • le site Politwitt qui propose déjà un flux de gazouillis de personnalités politiques françaises
  • Twitter-les-Bains, proposé par Fluctuat, qui propose également un flux sélectionné, à noter Tweet & Twins pour savoir à quel gazouilleurs politique vos messages ressemblent le plus
  • les classements de personnalités politiques sur Twitter par Spintank, surtout pour la partie analyse et décryptage de ce qui s’est passé ;
  • les bons conseils de palpitt aux politiques pour gazouiller sans fausses notes ;
  • un recensement de journalistes sur Twitter réalisé par Marie-Catherine Beuth, en deux parties ;
  • un annuaire de journalistes créé par Nicolas Gosset ;
  • une liste de journalistes (ou de personnes qui réfléchissent au journalisme) que j’ai constitué progressivement, et qui est sans doute plus complète que ma liste politique.

12 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. petitesphrases said, on 13 janvier 2010 at 4:48

    je rajouterais bien des statistiques temps réel.

    Une bonne approche du sujet : http://www.europatweets.eu/

  2. Tweest by Le Post | Owni.fr said, on 13 janvier 2010 at 6:39

    […] » Article initialement sur enikao.wordpress.com […]

  3. […] This post was mentioned on Twitter by Palpitt, [Enikao], [Enikao], babartest16, alphoenix and others. alphoenix said: Un article pertinent et brillant de @eni_kao sur Tweest. http://bit.ly/6BI1pR [autopromo] […]

  4. Ed said, on 14 janvier 2010 at 10:25

    Merci pour cette description approfondie de l’outil. Personnellement, je le trouve très « light » par rapport à Muckrack. Il ne s’inscrit vraiment pas dans une volonté de « démocratisation » de Twitter. Cela reste un outil conçu par et pour des utilisateurs déjà chevronnés, en l’occurrence des politiques, des journalistes et des consultants. Etonnant que Le Post joue la carte d’un certain l’élitisme. En clair, il s’offre (à quel prix ?) un outil au service d’une sphère microcosmique et parisienne de la com’, des médias et de la politique. Manque d’ambition et d’ouverture.

  5. Vicnent said, on 14 janvier 2010 at 12:58

    tweest = ni plus ni moins qu’une liste des twitters politique dans une nouvelle colonne de tweetdeck.

    ok pour le twitter pas familier (mais ça existe ?)

  6. Alexandra said, on 14 janvier 2010 at 2:55

    « A qui et à quoi cela va-t-il servir ? » là est la question. Comment est-ce possible de mettre autant de temps sur un projet inutile qui n’est qu’une pâle copie de Muckrack. Le sacro-saint cercle des politiques, des journalistes mais twitter ça n’est pas cela. Twitter ce sont des gens, des humains, des gens lambda qui causent de sport, de jeux vidéos, de cuisine. Ras-le-bol du petit monde des journalistes et politique. Je doute fort que Tweest soit une porte d’entrée crédible pour faire découvrir et adopter Twitter aux non initiés… D’autres sites comme quitwitte.fr ou twitteradar sont plus ouverts et sont, je pense, à considérer plus comme des portes d’entrée. Mais commencer par les politiques et les journalistes n’a rien d’étonnant de la part de la netscouade qui avait déjà oeuvré à la création d’une cartographie des journalistes sur Twitter qui avait aucune utilité à part de se faire mousser auprès de la profession et de se faire des « potes » journaleux.

    • alphoenix said, on 18 janvier 2010 at 7:29

      @alexandra je ne comprends pas en quoi quitwitte serait mieux que Tweest. Quitwitte prend le pari de fournir régulièrement du contenu à partir de twitter et de proposer des comptes. Tweest se contente de sélectionner les comptes et de proposer pour les non-inscrits à Twitter ou pour ceux qui n’y comprennent rien qui restent majoritaires, 28% des internautes le connaissant, mais seulement 2% étant inscrit dessus.
      Vous dites « pâle copie de Muckrack » mais vous oubliez cependant un détail important. Muckrack est en anglais. Et c’est ce qui fait la différence.
      Enfin, pour ce qui est des journaleux, comme vous le dites avec tant de mépris, et des politiques, ce sont les deux communautés facilement identifiables que nous avons sélectionnés en prévision de la bataille des régionales dont Twitter promet d’être un lieu de débat.
      Quant à la carte, comme nous l’indiquions, elle était très critique vis-à-vis de cette endogamie journalistique et permettait de la révéler, même sur Twitter.

      @ed en quoi ce site est-il élitiste ? Les politiques y sont décrits clairement, chaque tweet est facilement identifiable.

  7. […] soir avait lieu le lancement de « Tweest », un outil de veille politique sur Twitter lancé conjointement par Le Post et la Netscouade, décidément en verve ces derniers […]

  8. […] une revue de détail, je ne peux que vous recommander de lire l’article d’Enikao qui développe aussi bien les fonctionnalités apportées que les précédents d’une telle […]

  9. jjbrun said, on 16 janvier 2010 at 10:40

    Bonjour,
    Merci pour cette analyse ultra poussée que je me suis permis de citer. Un tel article est limite encyclopédique ;-)
    Jean-Jacques

  10. [ Enikao ] said, on 16 janvier 2010 at 11:00

    @ PetitesPhrases : exact, merci pour cette trouvaille !
    @ Ed : pas encore complet, mais voyons voir avec les prochains développements, pour l’instant c’est une béta.
    @ Alexandra : je comprends que l’on puisse avoir cette lecture, et je suis d’accord pour dire que Quitwitte est un bon exemple de site permettant de découvrir et mieux comprendre. Mais je ne crois pas à l’unicité des portes d’entrée vers Twitter.
    @ jjbrun : allons, allons, je vais rougir…

  11. […] Ou encore quand j’ai déclaré mon amour aux chats. Quand j’ai participé en 2009, à la plateforme Tweest permettant de suivre politiques et journalistes sur Twitter sans forcément ouvrir un compte sur le […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :